Entre le Xe et le XVIIe siècles, alors que régnaient les Capétiens, seize d’entre eux ont ainsi subi les foudres ecclésiastiques: l’interdit, ou pire l’excommunication. Tous — même Saint Louis — se sont un jour ou l’autre opposés à Rome, refusant d’aller en croisade, rejetant le concile de Trente (XVIe siècle), récusant l’infaillibilité du pape…
C’est de cette volonté manifeste des rois de France d’imposer leur propre souveraineté, de leurs refus radical d’être soumis à tous les pouvoirs étrangers (même aux puissances internationales de ces époques que furent le Saint-Siège ou l’Empire), qu’est née l’identité singulière du pouvoir politique dans notre pays.

C’est cette histoire d’amour et d’aversion, entre la religion et la politique, l’intemporel et le temporel, le gallicanisme, la laïcité « à la française »… que raconte ici François-Marin Fleutot.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Fran%C3%A7ois-Marin_Fleutot

1 volume 540 pages : 25 e

Le samedi 9 mars de 16 h à 20 heures
il dédicacera son livre à la
Librairie FENETRE SUR L’ASIE
49, rue Gay-Lussac, 75005 Paris

http://www.ekouter.net/les-rois-de-france-excommunies-avec-francois-marin-fleutot-a-la-nouvelle-action-royaliste-4285